Le rôle de l’auteur

Quel est le rôle d’un auteur sinon d’ouvrir une fenêtre sur l’expérience humaine? Livrer des émotions brutes, trouver les exemples concrets qui permettront aux lecteurs de ressentir les concepts de l’existence. L’auteur est phénoménologue et existentialiste. Son rôle n’est pas politique, n’en déplaise à Sartre mais ontologique. L’auteur est celui qui donne à ressentir, à comprendre, à grandir. Il prend le vivant, l’assimile et le régurgite en mots porteurs de sens et de vie. Il émeut, il bouleverse, il motive. L’auteur est un moteur, ce qu’il crée, ce n’est pas une histoire ou une idée mais une action. Il meut, émeut, ébranle son lecteur et change ses représentations, même si ce n’est...

Si la création vous intéresse (et la révolution des éditions)

J’ai entamé Stripped sans trop d’attente. Je suis assez impatient avec les documentaires et encore plus avec ceux qui opposent le monde de l’impression au monde du numérique. Ils sont trop vite caricaturaux, biaisés, ou simplement menés par des journalistes qui ne comprennent pas ce dont ils parlent (ne me faites pas mentionner le pseudo reportage d’Arte sur le Kindle). Stripped m’a entraîné malgré moi, happé et captivé. La liste des auteurs interviewés est interminable (plus de soixante-dix) et la qualité des entretiens est au rendez-vous (j’essaye de ne pas être trop superlatif). Dave Kellett, l’un des co-réalisateur, est lui-même artiste de BD et cela se sent dans ses interactions avec les auteurs qu’il...

Le retour des Ninja

Yes! Les ninja sont de retour. Ils sont apparus à plusieurs reprises dans mes errances aujourd’hui (hors des niches dans lesquelles ils apparaissent d’habitude), ce qui est un signe généralement fiable de l’imminence d’une nouvelle mode. Ce qui m’a fait réaliser que ces dernières années, j’introduisais des personnages de ninja dans toutes mes histoires sans même réaliser ce que je faisais. Je pensais ces personnages comme des acrobates, des contorsionnistes, des funambules. Mais maintenant que le ninja revient à la mode (si vous êtes sceptique, reparlons-en dans six mois), je peux assumer leur vraie identité. Maintenant que j’ai décidé d’assumer que j’écrivais pour divertir, pour faire voyager et rêver, sans...

Our defining moments

I’m apologize to all of my french speaking readers I can’t think this straight in french. My grand father is dying. Next week or the week after he will be gone. Cancer ate his body. And it was fast. Six month ago he was sick but still standing. Now… well it’s the end. I find myself at one of these defining moments of life. I often hear people talking about their great opportunity, like when they have this big job interview and they’re telling themselves it’s their make it or break it moment. I never believed in such a thing. I think we get a lot of second chances in life. If it’s not that company, then it will be the next one. What I believe, though, is that the real make it or break it moments are the ones that come with...

L’art d’enseigner

Vous connaissez l’adage: “ceux qui ne savent pas faire enseignent » Qu’y a-t-il de plus faux et de plus condescendant ? J’aimerais le remplacer par son opposer: « ceux qui ne savent pas enseigner font » Je tiens la transmission de nos savoirs, de nos valeurs et de nos savoir-faire comme la plus haute et plus importante activité humaine. En tant qu’espèce nous nous nourrissons de cette transmission. Nos descendants se construisent à partir de nos exemples et de nos enseignements. Ils développent le potentiel de notre espèce et lui permettent d’avancer. Enseigner ne s’invente pas. Il ne suffit pas de se présenter devant un groupe et de raconter des anecdotes. Il faut synthétiser, systématiser, un ensemble d’attitudes, un état d’esprit, un processus. La plupart des...

Les deux types d’apprentissage

Il y a deux manières d’apprendre. Vous pouvez apprendre quelque chose que vous ignoriez, recevoir une nouvelle connaissance par exemple. Ou vous pouvez apprendre à voir quelque chose que vous connaissez sous un angle nouveau, découvrir une nouvelle manière de faire les choses, par exemple. Le second type d’apprentissage est le plus intéressant à mes yeux. Le premier ne fait qu’ajouter à la masse de données brutes et inutilisées qui encombrent notre mémoire. Le second nous pousse à l’action. C’est la raison pour laquelle je consacre 10% de mon budget mensuel et 20% de mon temps à l’apprentissage. Parfois je tombe sur une série de nouvelles connaissances et je suis content parce qu’elles viennent se mélanger à...

Troisième mue

Quand tout a commencé j’ai voulu être romancier. J’ai écrit des dizaines de nouvelles par an, et quelque chose comme cinq ou six romans. Puis j’ai décidé que je serais scénariste. J’ai travaillé pour vingt séries de dessins animés, quelques projets de jeux. J’ai gagné de l’argent. Puis j’ai décidé que je ne voulais plus être scénariste. Je voulais redevenir romancier. Mais en essayant de me remettre à l’écriture, j’ai découvert que l’envie n’y était plus. J’ai insisté. J’ai écrit de force. J’ai écrit deux romans, amorcé un troisième, avant de me rendre compte que je n’étais pas prêt. Mon écriture avait changé. Encore. Mais pour devenir quoi ? Entretemps, en tant que lecteur,...