Les deux types d’apprentissage

Il y a deux manières d’apprendre. Vous pouvez apprendre quelque chose que vous ignoriez, recevoir une nouvelle connaissance par exemple. Ou vous pouvez apprendre à voir quelque chose que vous connaissez sous un angle nouveau, découvrir une nouvelle manière de faire les choses, par exemple. Le second type d’apprentissage est le plus intéressant à mes yeux. Le premier ne fait qu’ajouter à la masse de données brutes et inutilisées qui encombrent notre mémoire. Le second nous pousse à l’action. C’est la raison pour laquelle je consacre 10% de mon budget mensuel et 20% de mon temps à l’apprentissage. Parfois je tombe sur une série de nouvelles connaissances et je suis content parce qu’elles viennent se mélanger à...

Troisième mue

Quand tout a commencé j’ai voulu être romancier. J’ai écrit des dizaines de nouvelles par an, et quelque chose comme cinq ou six romans. Puis j’ai décidé que je serais scénariste. J’ai travaillé pour vingt séries de dessins animés, quelques projets de jeux. J’ai gagné de l’argent. Puis j’ai décidé que je ne voulais plus être scénariste. Je voulais redevenir romancier. Mais en essayant de me remettre à l’écriture, j’ai découvert que l’envie n’y était plus. J’ai insisté. J’ai écrit de force. J’ai écrit deux romans, amorcé un troisième, avant de me rendre compte que je n’étais pas prêt. Mon écriture avait changé. Encore. Mais pour devenir quoi ? Entretemps, en tant que lecteur,...

Comment j’ai réussi à tourner le dos à l’écriture de fiction sans me retourner

Je pense que mon histoire ferait une excellente étude de cas sur ce qui pousse un auteur à écrire, sur l’identité d’auteur et la motivation. J’ai tout été. Pigiste, scénariste, romancier, nouvelliste, prof d’écriture, auteur pour le web, community manager, auteur autopublié, auteur produit et publié dans le circuit traditionnel, auteur de manuels, auteur de fiction. Il m’a fallu vingt ans pour me construire en tant qu’auteur de fiction. Toute mon énergie, pendant deux-cent quarante mois, a été consacrée à répondre à la question: “comment puis-je devenir auteur de fiction à temps plein ?” J’ai trouvé ma réponse, qui ne sera pas forcément la vôtre, et je me suis confronté à l’ennui. Or c’est là que...

L’Action prévaut sur la réflexion

A chaque nouveau projet, que ce soit un projet de livre ou de services, ou même un projet personnel comme un voyage ou une fête d’anniversaire, j’en arrive à la même conclusion: l’action gagne sur la réflexion. Quand mes auteurs me disent que la technique les bloque ou qu’ils ne savent pas quoi écrire, je leur donne toujours le même conseil: écris. Comme le dit mon mentor, Jay Flad, il est plus facile d’améliorer quelque chose d’imparfait que quelque chose qui n’existe pas. Ou, comme je le dis: tant que c’est dans votre tête, ça n’existe pas. Comme je le vois, il y a deux facteurs qui rendent cette discipline (agir avant de planifier) efficiente: le premier c’est que plus vous planifiez plus vous...

Apprendre à Dépenser

Nous devons réapprendre à dépenser. Le monde tel que nous l’avons connu s’écroule parce que nous nous sommes concentrés sur l’avoir plutôt que l’être, parce que nous avons préféré investir dans les choses plutôt que dans les individus. Investir en achetant un appartement, c’est gaspiller son argent et s’enfermer dans une spirale du manque. Manque d’argent pour payer les traites de l’appartement, manque de temps pour profiter de l’appartement (puisqu’il faudra alors travailler de plus longues heures pour payer les traites), manque de joie et de bonheur causé par un manque de liberté. Le plus grand luxe dans la vie, le seul luxe réellement important c’est celui de la liberté. Liberté d’utiliser...

Structurer c’est déjà écrire

Lorsque je parle de structure avec des auteurs “intuitifs” ils me disent systématiquement que structurer les frustre, qu’ils préfèrent “découvrir” l’histoire, comme si construire leur récit les empêchait de le découvrir. Je suis épaté à chaque fois mais j’ai tellement pris l’habitude d’entendre cette remarque que je faisais avec, jusqu’au jour où j’ai compris qu’au fond, le problème venait des représentations que ces auteurs associaient à la notion de structure. C’est à force de me demander comment les aider à passer le cap de la construction que j’ai compris où était la vraie divergence entre eux et moi. Notre différence de perception ne vient pas du processus de construction...