Les deux types d’apprentissage

Il y a deux manières d’apprendre.

Vous pouvez apprendre quelque chose que vous ignoriez, recevoir une nouvelle connaissance par exemple.

Ou vous pouvez apprendre à voir quelque chose que vous connaissez sous un angle nouveau, découvrir une nouvelle manière de faire les choses, par exemple.

Le second type d’apprentissage est le plus intéressant à mes yeux. Le premier ne fait qu’ajouter à la masse de données brutes et inutilisées qui encombrent notre mémoire. Le second nous pousse à l’action.

C’est la raison pour laquelle je consacre 10% de mon budget mensuel et 20% de mon temps à l’apprentissage. Parfois je tombe sur une série de nouvelles connaissances et je suis content parce qu’elles viennent se mélanger à d’autres et nourrir ma créativité. D’autres fois, je tombe sur une nouvelle approche de quelque chose que je connais et je passe à l’action. Immanquablement ma vie est alors transformée pour le meilleur. Je me sens plus riche, plus confiant, plus réalisé.

Pour moi la vie est un apprentissage perpétuel. On n’est là que pour grandir, pour se rapprocher d’une meilleure version de nous-même, ce qui est une mission sans fin puisque le mouvement perpétuel de la vie fait que l’on évolue sans cesse.

Et je crois que la seule véritable évolution est celle de nos représentations. Plus notre conscience et notre intention sont centrées et solides plus nous nous rapprochons de nous-même et d’une version aboutie de nous-même (que nous n’atteindront jamais puisqu’il y a toujours un pan de notre être à peaufiner).

L’apprentissage se fait auprès de mentors, la plupart du temps. En juin je pars à Londres trois jours voir Pilar Alessandra. Le reste de l’année je suis des webinaires et des formations en ligne.

Parfois l’apprentissage se fait seul, par l’action. “Tiens, si j’essayais ça ?” “Si je faisais les choses différemment aujourd’hui, que se passerait-il ?” Pour grandir il ne faut pas avoir peur d’expérimenter. Ce qui implique de ne pas avoir peur d’échouer ou de paraître ridicule. Souvent, mes expériences sont infructueuses. Mais elles m’enseignent toujours quelque chose de nouveau, sur moi-même, sur mes champs d’activités ou sur les autres.

La richesse du monde, sa diversité, ne manquent jamais de me fasciner et de me réjouir.

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>